Pleins feux sur la littérature québécoise

Jour de lancement de notre nouvelle plateforme blogue-journal,  ou journal-blogue, et me voilà complètement rouillées. J’ai passé l’été à lire, à lire, à lire. Pas une seule ligne d’écrite en trois mois. Ou à peine ça, une ou deux. Mais c’est tout. Et pour cause, il y a tant de beaux romans à découvrir, et de chez nous, oui oui!

pile de livres anciens reliésD’abord, j’aimerais revenir sur une initiative de Patrice Cazeault et d’Amélie Dubé, deux auteurs prolifiques d’ici qui, loin de se laisser décourager par la situation difficile de l’édition au Québec, ont pris le taureau par les cornes en fondant la journée « Le 12 août, j’achète un livre québécois. » Simple non? Comme les meilleures idées, on se demande toujours pourquoi on n’y a pas pensé avant. Ces auteurs ont ainsi lancé l’idée qui a fait boule de neige (à près de 30 °C en août, il fallait le faire hein?). À mon humble avis, ce fut une réussite totale, engageant près de 11 000 personnes à acheter un ou des livres québécois le 12 août. Pourquoi un tel succès? Parce que la cause était bonne, louable, et que c’était facile d’y participer, alors pourquoi pas? Pour ma part, je me suis procuré le dernier-né de Joël Champetier, « Le voleur des steppes », un auteur de science-fiction et de fantasy que j’apprécie énormément. Également, j’ai acquis un tout petit volume qui m’interpellait, « Nouvelles de Mallaig » de Diane Lacombe, à l’origine de l’excellente trilogie historique de Mallaig. Je vous en reparlerai. Après ce franc succès, Patrice Cazeault parle déjà de récidiver l’an prochain, avec « J’achète deux livres québécois ». Je vous en redonnerai des nouvelles au moment opportun. Mais je prédits déjà une longue vie à cette entreprise, en espérant au moins 20 000 participants l’an prochain, qui sait?

 

Mais je vous parlais plus tôt d’initiatives, au pluriel, et il y en a une toute récente qui a capté mon attention : « Le grand défi de littérature québécoise », un projet de l’auteur Dominic Bellavance. Cette fois, attachez votre tuque, parce qu’il s’agit de s’engager à lire un maximum de livres de chez nous en un an, à partir d’hier. Déjà un jour de retard, mais  nous aurons le temps de nous rattraper, sans inquiétude. Puisque chacun y va à son propre rythme, libre à tous de fixer ses propres objectifs de lecture. Il s’agit toutefois de s’efforcer à lire davantage de romans québécois, de façon à découvrir nos écrivains, ceux-là mêmes qui se démènent année après année pour offrir une présence aux nombreux salons de livres régionaux et qui carburent aux échanges avec leurs lecteurs. Donc du 1er septembre 2014 au 31 août 2015, on compile nos lectures et on les partage, pour encore une fois encourager nos excellents auteurs et dynamiser cette industrie anémique du livre. J’avoue que ce défi relève davantage du marathon, mais ça tombe en plein dans mes cordes, puisque j’ai l’intention de continuer à vous entretenir de mes découvertes chez les auteurs québécois comme je l’ai fait ces dernières années, avec toujours un plaisir renouvelé et cet espoir de vous transmettre le goût de lire ces sélections. Vous trouverez plus d’information sur Le grand défi de littérature québécoise sur le site internet de Dominic Bellavance (http://www.dominicbellavance.com/defi/), également sur Facebook (https://www.facebook.com/defi.litqc), Twitter #defi_litqc et sur Goodreads si vous êtes déjà un utilisateur : (https://www.goodreads.com/group/show/141352-grand-d-fi-de-litt-rature-qu-b-coise).

 

Amoureux des livres, participez vous aussi à ces défis, sortez de votre coquille, et surtout, surtout, passez le mot! Vous serez surpris de constater combien de gens autour de vous partagent votre passion et aimeront en bavarder avec vous.

 

Bonnes lectures!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s