Inclusif ou pas inclusif telle est la question

C’était la St-Jean-Baptiste ou la Fête nationale (je ne sais plus trop comment l’appeler) au Québec le 24 juin dernier.

Les Libéraux sont au pouvoir de notre gouvernement provincial avec Philippe Couillard comme Premier ministre depuis 2012. L’austérité règne au Québec depuis. Des coupures partout, dans tout, des coupes à blanc sans discernement. Les ministres sont tous plus… (choisissez le qualificatif de votre choix, je vous épargnerai le mien pour rester polie) les uns que les autres. J’ai toujours voté PQ, mais c’est arrivé quelques fois où je n’ai pas trop su pour qui voter, mais JAMAIS je n’ai pensé voter pour les libéraux. Cependant, j’avoue que depuis que Couillard est à la tête de notre gouvernement provincial, c’est pire que jamais. J’ai une sainte horreur de ce gouvernement, de leurs façons de faire, de leurs façons de penser. Bref, il n’y a rien de bien réjouissant au Québec en ce moment. Évidemment, ce n’est rien comparé à certaines nouvelles au niveau international, mais ça c’est une autre histoire vous en conviendrez.

C’était la St-Jean-Baptiste ou la Fête nationale (je ne sais plus trop comment l’appeler) au Québec le 24 juin dernier.

Dans les journaux, quelques jours avant le 24 juin, quelques polémiques sont sorties. La CAQ (Coalition Avenir Québec – quelques 21 députés élus sur 125 lors des élections de 2012, le 2e partie de l’opposition, l’opposition officielle étant le Parti Québécois avec 30 députés) ou plutôt un de ses députés, monsieur Charrette, député de Deux-Montagnes, mentionnait le 19 juin dernier dans La Presse vouloir mettre un terme aux discours souverainistes durant les célébrations de la fête nationale du Québec.

Donc si je suis le raisonnement de la CAQ, c’est la fête nationale, mais on ne peut pas se célébrer comme nation. «On estime de notre côté qu’on ne devrait pas donner le mandat à une association souverainiste pour organiser une fête qui a pour mandat de réunir tous les Québécois» (M. Charrette, député de Deux-Montagnes – 19 juin 2015, La Presse).  Il est passé à Dutrizac, si vous voulez l’écouter : http://www.985fm.ca/lecteur/audio/la-st-jean-baptiste-la-fete-des-separatistes-276724.mp3

Je vous propose aussi d’écouter l’entrevue avec Stéphane Archambault, porte-parole de la fête nationale 2015 : http://www.985fm.ca/lecteur/audio/c-est-la-fete-nationale-des-raisons-de-celebrer-277287.mp3

Donc si ce n’est pas une association souverainiste (une association qui prône le Québec comme une nation, les Québécois comme un peuple souverain), voulez-vous bien me dire qui va s’en occuper ? Une association quoi… neutre ? Veux-tu bien me dire ce que ça prône comme fête nationale une association neutre ? Ça ne fête rien la neutralité. La neutralité c’est comme des spaghettis blancs, il n’y a rien dessus et ça ne goûte rien.

On ne fête pas les américains, on ne fête pas les canadiens (il y a déjà le 1er juillet, me semble que c’est bien assez), on fête le Québec et les Québécois. Accessoirement, les canadiens français des autres provinces canadiennes, eux fêtent la St-Jean-Baptiste. Mais nous, au Québec, comme on doit être inclusif, on doit fêter tous les Québécois, peu importe l’origine, langue ou la culture. Donc au Québec, exit la St-Jean-Baptiste, la fête des Canadiens français. Et vive la fête inclusive de tous les Québécois.

Alors pour en revenir à la CAQ, celle-ci voudrait donner le mandat des célébrations à une association fédéraliste ? Yes Sir ! Vive le Québec, province simili-francophone, entièrement bilingue en devenir et dans pas trop longtemps only speaking English please du Canada, province inclusive beige, sans couleur ou trop colorée pour édulcorer les «Pure laines», sans saveur ou au contraire submergée par toutes les saveurs internationales pour noyer les adeptes de la poutine et du sirop d’érable dans un buffet international et si les Québécois pouvaient ne plus être Québécois, mais simplement Canadian same as the other Canadians it will be so better for all of us.

Bien oui, on prend des deniers publics pour promouvoir un Québec souverain, pour promouvoir le peuple Québécois en ce SEUL jour de notre FÊTE NATIONALE ! C’est justement le but de la chose, le but d’avoir une fête nationale. Sinon, remettez la St-Jean-Baptiste en place et on va pouvoir avoir une justification pour arrêter d’être inclusif à tout vent. Un mot à la mode ces derniers temps : INCLUSIF. Une manière subtile de nous édulcorer, de nous faire passer pour des racistes et xénophobes aussitôt qu’on veut parler de nous, de notre peuple parce que oui les canadiens-français sont un peuple, parce que oui les québécois sont un peuple.

Ces chers Libéraux ne sont pas en reste, ils coupent partout et dans tout ce qui fait notre distinction avec leur austérité. Des coupures dans l’éducation, dans la santé, dans les CHSLD, dans les CPE et dans TOUS les ministères, les organismes publics et les organismes sans but lucratif. Et aussi dans la fête nationale. Le budget de 2015 a été amputé de 20%, je n’ose pas imaginer celui de 2016. Les libéraux, qui veulent pourtant que le Québec accueille plus d’immigrants (La Presse 14 juin 2015 http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201506/14/01-4877955-le-quebec-va-accueillir-davantage-dimmigrants.php), coupent aussi dans les mesures d’inclusion des nouveaux immigrants. À écouter, l’entrevue avec Amir Khadir de Québec Solidaire à Dutrizac (98.5 fm) : http://www.985fm.ca/lecteur/audio/moins-de-cours-quebec-101-pour-les-nouveaux-immi-277472.mp3. Totalement ridicule. Ils veulent qu’on accueille plus de monde, mais ils coupent dans les mesures d’intégration. Donc moins les nouveaux immigrants sont intégrés, plus ça fragilise la société d’accueil. Les Libéraux de Couillard veulent-ils tout simplement faire disparaître la société Québécoise et son peuple fondateur ?

C’est la première année où on me donne l’impression que c’est une tare que d’être indépendantiste, que de vouloir que le peuple québécois soit souverain. Les attaques contre l’indépendance du Québec sont venus de toutes parts et de tout temps, pour diverses raisons. Mais curieusement, je n’avais jamais sentie jusqu’à présent qu’on s’attaquait directement aux causes de la souveraineté. On s’attaquait à la souveraineté du Québec comme projet, à ses conséquences, mais jamais à l’idée même d’être souverain, car elle est associée au fait même qu’il y a un peuple distinct ici.

Pourtant c’est ce que les Libéraux de Couillard sont en train de faire et aussi ce que la CAQ essaye aussi de faire : miner et réduire à néant un peuple. Oh pas par des grands gestes d’éclats, pas à coup d’obus ou de mitraillette. Non, à coup de mesures socio-politico-économiques. Ça presque l’air d’une théorie de la conspiration…

Je vous invite à lire l’entrevue de Yann Perreau, un artiste engagée à la cause indépendantiste, dans La Presse du 20 juin 2015 : http://www.lapresse.ca/arts/201506/19/01-4879584-yann-perreau-engagez-vous-quils-disaient.php

Qu’avez-vous fait de mon pays ? http://youtu.be/qZFeIpn49-w 

Depuis… depuis la conquête par les Anglais, les Québécois se cherchent. Je vous propose de regarder le premier épisode de la série 1001 Vies (une série fort intéressante d’ailleurs) : le documentaire L’empreintehttp://ici.radio-canada.ca/tele/1001-VIES/2015/episodes/352157/empreinte-roy-dupuis

Lentement, le Québécois d’origine disparaît, pourtant il essaie encore de se regrouper, de se retrouver. Il y arrive partiellement.  À force d’inclusion enfoncée directement dans la gorge, il devient drabe et t’en à disparaître. Le québécois, blanc ou plus ou moins bronzé selon ses origines métissées, francophone, catholique ou presque, s’est perdu.

Ça n’empêche pas les immigrants de s’intégrer et de faire partie du Québec. On ne devient pas membre de la famille simplement en s’installant dans la même maison. Ça prend quelque temps avant de devenir Québécois d’adoption puis Québécois tout court. Pas Canadien habitant au Québec, non, Québécois. Ce n’est pas pareil. Bref, il y a toutes sortes d’associations, de toutes sortes d’allégeances, pourquoi comme peuple, différent des immigrants, différent des canadiens, différent des français, différent des amérindiens, différents des américains, ne pourrions-nous pas nous regrouper et nous rencontrer pour parler de notre langue qui disparaît, de notre culture qui se noie et de notre fierté ou patriotisme dont l’on voudrait que nous ayons honte et que l’on oublie pour devenir des Canadians same as the other Canadians ?

Sincèrement, n’ayez pas honte d’être fier d’être Québécois. N’ayez pas honte d’affirmer votre allégeance au Québec. N’ayez pas honte non plus de faire partie de la grande famille des Canadiens français. N’ayez pas honte de vos racines. N’ayez pas honte d’être pure laine. N’ayez pas honte d’être métissé. N’ayez pas honte d’être immigrant, d’être Québécois d’adoption et de vouloir faire partie du Québec et de tout ce que cela implique comme droits, devoirs et responsabilités.

Soyez fier de faire partie de la nation du Québec. Soyez fier de qui vous êtes. Soyez fier de proclamer votre envie que le Québec soit indépendant.

Et même si le Québec ne devient jamais indépendant, ne laissez personne dire ou vous faire croire que les Québécois ou que les Canadiens français ne sont pas un peuple à part entière.

Québécois et Canadiens français soyez Fiers !

Personne ne peut vous rendre esclave à moins que vous ne leur donniez le pouvoir de le faire

 

Publicités

Une réflexion sur “Inclusif ou pas inclusif telle est la question

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s