Le temps dure longtemps

Une semaine après le retour des vacances, j’en ai déjà marre de mon boulot dans une tour du centre-ville avec ces cow-boys d’opérette qui semblent prêts à se tirer dessus pour une fenêtre avec une meilleure vue. Ce que je vois de ma fenêtre – oh, j’ai un aperçu imprenable du Vieux-Montréal, du fleuve qui…